La bibliothèque de l'AJPN est en partie en vente, retrouvez le catalogue sur Amazon en cliquant ICI...
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
312 annonces de recherche Actualités  -  Revue de presse
39/45 en France
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
636 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
742 résistants juifs
8767 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire
Audience : Xiti  -  Online Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris Signaler un problème technique
Imprimer cette page

Département du Puy-de-Dôme en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement-du-Puy-de-Dome-en-1939-1945
La préfecture du Puy-de-Dôme, Clermon-Ferrand
source photo : www.fdpi.eu
crédit photo : Le07moijytiens
Histoire
Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le gouvernement désemparé se replie de Paris à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud. Le président du Conseil, Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.

Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Élysées. Le 20 ils sont à Brest, le 22 à La Rochelle, à Lyon...

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice. Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.
La ligne de démarcation traverse treize départements sur 1 200 km : Ain, Allier, Charente, Cher, Dordogne, Gironde, Indre-et-Loire, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Vienne.

Le Puy-de-Dôme est en zone libre jusqu'au 11 novembre 1942, date de l’occupation totale de la France.

Les proscrits du régime
Des hommes, des femmes, des enfants, des familles, français ou étrangers, sont pourchassés et persécutés parce que Juifs. Ils seront massivement déportés vers l'Est et exterminés. Très peu survivront. Les Tsiganes sont internés dans les camps français.
Les Francs-maçons et les Communistes, considérés comme "indésirables" sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration, pourchassés, arrêtés et internés.
A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

Près de 76 000 Juifs dont plus de 11 000 enfants seront arrêtés et déportés de France, dont 38 000 à Paris.

06/09/2009

[Compléter l'article]

Les Justes en Auvergne

Les Justes d’Auvergne à l’image des Justes de France sont pour la plupart des gens simples, des paysans, des religieux, des gens de bonne volonté qui justifient leurs actes courageux comme une simple réaction face à l’injustice.
Une mention spéciale doit être accordée à la Haute-Loire, aux monts du Vivarais et à la vallée du Lignon, c’est là dans ce pays rude qu’ont été caché entre 3.000 et 5.000 juifs. Les communautés protestantes de cette région sous l’impulsion et la direction du charismatique pasteur André Trocmé* ont sauvé de nombreux juifs. Pour cela, en 1988, Le Chambon-sur-Lignon et les communes avoisinantes ont été distingués comme Juste parmi les Nations.
Seul un autre village aux Pays Bas a été distingué ainsi.

C’est à un auvergnat qu’on doit en grande partie, en France, la prise de conscience du drame juif. Suite aux déportations massives des israélites pendant l’été 1942, le mécontentement des catholiques grandit. Et pour la première fois des évêques (Mgr Théas* à Montauban et le cardinal Gerlier à Lyon) s’opposent ouvertement au régime. Mais c’est la prise de position de Mgr Jules Géraud Saliège*, archevêque de Toulouse, natif de Crouzit-Haut sur la commune de Mauriac, et ancien élève du petit séminaire de Pleaux (Cantal) qui est déterminante.
Dans sa lettre pastorale du 23 août 1942, qu’il fait lire dans toutes les églises de son diocèse, il proteste contre les mesures antisémites du Gouvernement de Vichy et de sa police. En voici un extrait : "... Dans notre diocèse, des scènes d’épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et de Récébédou. Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. Les étrangers sont des hommes, les étrangères sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et mères de famille. Ils sont nos frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier..."
Par son action et son appel au devoir de résistance, il a inspiré et guidé de nombreuses personnes. Il sera fait, pour cela, Compagnon de la Libération en août 1945 et Juste parmi les Nations en 1969.
De même l’évêque de Clermont-Ferrand, Mgr Gabriel Piguet, déporté à Dachau, a été distingué comme Juste en 2.000, pour son action en faveur des réfugiés juifs dans son diocèse.

24/04/2011
Lien : Frédéric Maynier

[Compléter l'article]

L'Université de Strasbourg à Clermont-Ferrand

Le 23 novembre 1939, l’Université de Strasbourg est repliée à Clermont-Ferrand.
Les premières manifestations d’étudiants et de professeurs alsaciens contestataires vont avoir lieu l’été 1940 autour de Gergovie (La Roche-Blanche).

En juin 1940, après l'armistice et l'annexion de l'Alsace-Lorraine, les facultés de Strasbourg sont à nouveau ouvertes. Les Allemands ordonnent aux enseignants et à leurs élèves de rentrer. Un certain nombre refuseront.
Ils ne seront pas épargnés.

12/08/2011

[Compléter l'article]

Toutes les communes du Puy-de-Dôme

Les camps et les lieux d'internement du Puy-de-Dôme

190e GTE 63310 Randan
198e GTE 63000 Clermont-Ferrand
414e GTE 63230 Saint-Ours
414e GTE 63460 Combronde
414e GTE 63390 Châteauneuf-les-Bains
521e GTE 63700 Youx
535e CTE 63700 Saint-Éloy-les-Mines
662e GPTE 63410 Manzat
867e GTE 63600 Ambert
Arlanc 63220 Arlanc
Bourg-Lastic 63760 Bourg-Lastic
Camp de Châteauneuf-les-Bains 63390 Châteauneuf-les-Bains
Camp de Mons 63310 Mons
Caserne d'Assas 63000 Clermont-Ferrand
Château de Bourassol 63200 Ménétrol
Château de Chazeron 63410 Loubeyrat
L'hôtel International du Mont-Dore 63240 Mont-Dore
Maison centrale de Riom 63200 Riom
Prison militaire de Clermont-Ferrand 63000 Clermont-Ferrand

Les lieux de sauvetage du Puy-de-Dôme

Château de Montfort 63580 Vernet-la-Varenne
Couvent Sainte-Marguerite 63000 Clermont-Ferrand
École libre 63710 Le Vernet-Sainte-Marguerite
École régionale des cadres de la jeunesse 63720 Clerlande
Frères des Écoles chrétiennes 63230 Pontgibaud
Hôtel des Anglais 63150 La Bourboule
Institution Saint-Pierre 63120 Courpière
Institution Sainte-Philomène 63200 Cellule
La Tourelle 63160 Saint-Julien-de-Coppel
Pensionnat catholique du Vernet-la-Varenne 63580 Vernet-la-Varenne
Soeurs du Bon-Pasteur 63000 Clermont-Ferrand

Les 53 Justes parmi les Nations du Puy-de-Dôme

Maurice Berger  (Riom) Maria Holop Thomas  (Auzat-la-Combelle) Gabriel Piguet  (Clermont-Ferrand)
Ernest Blaise  (Saint-Nectaire) Amélie Imberdis  (Domaize) Marie Pillière  (Vertolaye)
Emma Chantelauze  (Clermont-Ferrand) Jean Imberdis  (Domaize) Marius Pillière  (Vertolaye)
Joseph Chantelauze  (Clermont-Ferrand) Marius Imberdis  (Domaize) François  Quinsat  (Gelles)
Marc Chassaing  (Estandeuil) André  Jourdan  (Aigueperse) Mathilde Reitz  (Vertaizon)
Marceline Chassaing  (Estandeuil) Denise  Jourdan  (Clermont-Ferrand) René Reitz  (Vertaizon)
Alice Chevalier  (Vernet-la-Varenne) Henri  Jourdan  (Clermont-Ferrand) Germaine Retrut  (Clermont-Ferrand)
Gaston  Créon  (Chamalières) Marie Lafarge  (Clermont-Ferrand) Gabrielle  Rémy  (Clermont-Ferrand)
Marie  Créon  (Chamalières) Eugène Lamanière  (Châteauneuf-les-Bains) Eugénie Rolhion  (Vertolaye)
Lucienne Defaisse  (Clermont-Ferrand) Marthe Lamanière  (Châteauneuf-les-Bains) Pierre Rolhion  ()
Antonius Delaire  (Courpière) Marie-Louise Matinier  (Clermont-Ferrand) Marie-Louise Rozier  (Courpière)
Claude Deschamps  (Effiat) Michel Matinier  (Clermont-Ferrand) Albert Rozier  (Courpière)
Marie  Deschamps  (Effiat) Georges  Mazeau  (La Bourboule) Rose Sauvat  (Clermont-Ferrand)
Marcel Genestier  (Pontgibaud) Marie-Louise Mazeau  (La Bourboule) Martha Schmidt  (Saint-Anthème)
Anne Gory  (Saint-Julien-de-Coppel) Marie-Angélique Murat  (Clermont-Ferrand) Paule Trébosc  (Paris 75018) (Clermont-Ferrand)
Isabelle Gory  (Saint-Julien-de-Coppel) Yvonne  Patras de Campaigno  (Royat) Françoise  Vigne  (Youx)
Marthe Guillaume  (La Tour-d'Auvergne) Marie  Pelin  (Vertolaye) Paul  Vigne  (Youx)
Paul Héritier  (Chamalières) (Tence) Marius  Péraudeau  (Ambert)

6 Familles hébergées, cachées ou sauvées du Puy-de-Dôme[Compléter]

Cellule
Famille Zimet - Colette, née le 03/05/1933 à Paris

Pontgibaud
Famille Bernholc - Simon
1943 - 1945 Famille Nakache - Jacob (Claude) et Fernand
Famille Pavivoda - Albert et Maurice Vernet-la-Varenne
01/1944 - 1945 Famille Goetschel - Jeanine, 14 ans, Marianne, 12 ans et Claudine, 9 ans, sont accueillies en janvier 1944. Leurs parents, avait été arrêtés à Lyon, puis déportés vers Auschwitz. En mai 1945, la mère de Jeanine, Marianne et Claudine revint de déportation dans un état de faiblesse alarmant. Sœur Marie-Angélique* lui proposa de laisser ses trois filles au pensionnat jusqu'à la prochaine rentrée scolaire pour lui permettre de recouvrer santé et forces. L'offre dut acceptée avec gratitude.
06/1944 - 06/1944 Famille Goetschel - En juin 1944, Jeanine, 14 ans, Marianne, 12 ans et Claudine, 9 ans, sont accueillies au Château de Montfort, pour quelques jours.

26 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Aulnat
23/03/1944 Famille Klein - Alfred, étudiant en Lettres à l'Université de Strasbourg, instituteur à Chamalières, membre des "Ardents", a été arrêté à Aulnat, condamné à mort pour espionnage et fusillé le 24 mars 1944. Il a écrit cette lettre à son Directeur d'école : "Je vais être fusillé à 6 heures. Je voudrais, que mon souvenir reste à l'école. Donnez le dernier adieu à mes élèves et dites leur en mon nom de bien travailler pour devenir des hommes de caractère et de bons Français. Adieu mes amis, je meurs la conscience tranquille et avec la certitude qu'il y aura une justice. Vive notre belle France".
Date d'exécution : 24/03/1944

Beaumont-lès-Randan
29/02/1944 Famille Aimé - Philippe, charron, est arrêté à Beaumont-lès-Randan le 29/02/1944 et déporté.
JO : AD Puy-de-Dôme


29/02/1944 Famille Brun - Jean-Baptiste, charron, est arrêté à Beaumont-lès-Randan le 29/02/1944 et déporté.
JO : AD Puy-de-Dôme

Brassac-les-Mines
09/11/1943 Famille Tempel - Catherine Tempel, son mari Salomon et leur fils Georges, sont réfugiés à Brassac-les-Mines. Arrêtée par la gendarmerie de Brassac-les-Mines le 9 novembre 1943 parce que juive, Catherine sera déportée sans retour vers Auschwitz par le même convoi que son mari arrêté à Toulouse en novembre 1943.
Déportation : 07/12/1943 convoi no 64
JO :

Clermont-Ferrand
10/10/1943 Famille Aalbreg - André, né à Sainte-Marie-aux-Mines, le 5 juin 1913, résistant sous les pseudonymes de Dieudonné ou Jean-Louis, dénoncé, il est arrêté à Clermont-Ferrand le 10 octobre 1943. Il cherche à s'évader, tire sur un soldat allemand et est lui-même abattu de trois balles dans le ventre. Torturé, il refuse de parler et meurt de ses blessures cinq jours plus tard le 15 octobre 1943. Il est enterré à Clermont-Ferrand sous le nom de Lucien Navarron.
JO :

>> Voir les 26 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]

04/07/1940 - Le tribunal militaire de la 13e division condamne à mort par contumace le général de Gaulle pour trahison, atteinte à la sûreté de l’État et désertion à l’étranger en temps de Guerre.
04/07/1940 - Prise de fonctions du général de Lattre de Tassigny, commandant la 13e région militaire du Puy-de-Dôme. Il crée l’école des cadres d'Opme à Romagnat.
16/04/1941 - Alerte aérienne à 23 h 30.
02/06/1941 - Les Juifs français doivent se faire recenser "au bureau spécial de l’intendant de police".
03/06/1941 - Recensement des Juifs étrangers.
07/07/1941 - Recensement des réfugiés.
27/07/1941 - Délai de rigueur pour le recensement des Juifs.
30/01/1943 - Création de la Milice.
16/02/1943 - Loi instituant le Service du travail obligatoire (STO).
01/03/1943 - Création des Mouvements Unis de la Résistance (MUR).
29/06/1943 - Rafle de la Gestapo à la Maison des Roches au Chambon-sur-Lignon. Dix-huit pensionnaires et le directeur, Daniel Trocmé*, sont arrêtés. Ils seront déportés : cinq jeunes juifs mourront à Auschwitz et Daniel Trocmé à Maïdanek.
10/08/1943 - Établissement du couvre-feu.
28/08/1943 - Alexandre Varenne décide d’arrêter la parution de La Montagne, qui reparaîtra le 15 septembre 1944.
16/02/1944 - Émile Coulaudon est nommé chef régional action pour la région R6.
08/05/1945 - L'Allemagne capitule.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



 
Puy-de-Dôme

Région :
Auvergne
Carte du département

Préfecture :
Clermont-Ferrand

Préfets :
Camille Fontanel
(30/06/1934 - 30/10/1940) Sous-préfet de Riom
Alfred Baffrey
(1936 - 1940) Préfet du Puy-de-Dôme
Charles Fougeron
(30/10/1940 - 18/06/1942) Sous-préfet de Riom
Louis de Peretti
(1940 - 1941) Louis Alexandre Valère de Peretti della Rocca, Préfet du Puy-de-Dôme
Charles Chevreux
(1941 - 1941) Jacques Charles Adrien Chevreux, Préfet de la région de Clermont-Ferrand (Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme et la partie non-occupée de l'Allier)(1883-1951)
Honoré Guerrin
(1942 - 1944) Préfet délégué du Puy-de-Dôme
Clément Vieu
(18/06/1942 - 11/08/1943) Sous-préfet de Riom
Paul Brun
(1942 - 1944) Paul Ferdinand Eugène Brun, Préfet de la région de Clermont-Ferrand (Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme et la partie non-occupée de l'Allier) (1892-1965)
Maurice Daudin
(11/08/1943 - 11/09/1944) Sous-préfet de Riom
Henri Ingrand
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République (Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme et la partie non-occupée de l'Allier)(1908-2003)
Pierre Sauvanet
(1944 - 1946) Préfet du Puy-de-Dôme
Pierre Mitanchez
(01/09/1944 - 24/10/1946) Sous-préfet de Riom
Gabriel Delaunay
(1946 - 1948) Préfet du Puy-de-Dôme
Louis Ferrand
(24/10/1946 - 02/08/1949) Sous-préfet de Riom

À lire, à voir…

Gilles Lévy Gilles Lévy
L'Auvergne des années noires 1940-1944

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]
Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
| Informations légales | Remerciements |
 
24 visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2014