space Connexion :   Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

278 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1145 lieux d'internement
633 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3824 Justes de France
738 résistants juifs
8622 personnes sauvées, cachées
Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Ressources
Espace enseignants
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins Exposition pédagogique
L'enfant cachée

Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Département de la Meurthe-et-Moselle en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire

La Meurthe-et-Moselle était l'un principaux département industriels de la France avec l'extraction minière et la sidérurgie. La population ouvrière cosmopolite est fortement affiliée au parti communiste.

Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le gouvernement désemparé se replie à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud. Le président du Conseil, Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.

Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Élysées. Le 16 ils sont à Nancy.

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice. Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone sud où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.

La Moselle est annexée au Reich et rattachée au Gau de Sarre-Palatinat tandis que les trois autres départements de la Lorraine (Meurthe-et-Moselle, Meuse et Vosges) restent français - mais occupés par les Allemands et au surplus dans la zone interdite qui s’étend de la mer du Nord à la frontière suisse, sans qu'aucune mention spécifique n'ait été faite dans les conventions d'armistice. L'Alsace est rattachée au Gau de Bade.
10 000 hommes de l'armée d'occupation stationnent à Briey, Verdun, Lancy, Commercy et Lunéville.
La Feldkommandantur s'installe à Nancy.

Les proscrits du régime
Des hommes, des femmes, des enfants, des familles, français ou étrangers, sont pourchassés et persécutés parce que Juifs. Ils seront massivement déportés vers l'Est et exterminés. Très peu survivront. Les Tsiganes sont internés dans les camps français.
Les Francs-maçons et les Communistes, considérés comme "indésirables" sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration, pourchassés, arrêtés et internés.
A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

Près de 76 000 Juifs dont plus de 11 000 enfants seront arrêtés et déportés de France, dont 38 000 à Paris.

04/04/2013

[Compléter l'article]

La Résistance

Jusqu'au début de l'année 1942, les actions contre l'occupant se limitent à quelques graffitis.
Des réseaux s'organisent cependant pour faire passer en zone libre des prisonniers français évadés des camps de regroupement et des réfractaires "Malgré-nous", c'est-à-dire les enrôles de force dans l'armée allemande.
En 1943, l'Armée secrète de Lorraine est constituée avec à sa tête Émile Pierret Gérard.

06/09/2009

[Compléter l'article]

Toutes les communes de la Meurthe-et-Moselle

Les camps et les lieux d'internement de la Meurthe-et-Moselle

Briey 54150 Briey
Camp d'Écrouves 54200 Écrouves
Camp de travail de Erz 54880 Thil
Château de Lunéville 54300 Lunéville
Dulag 194 54000 Nancy
Dulag 194 54000 Nancy
Dulag de Baccarat 54120 Baccarat
Frontstalag 160 54300 Lunéville
Frontstalag 161 54000 Nancy
Frontstalag 161 54520 Laxou
Frontstalag 162 54200 Dommartin-lès-Toul
Frontstalag 194/Z 54000 Nancy
Frontstalag de Morfontaine 54920 Morfontaine
La Malgrange 54000 Nancy
Loge Blanche 54000 Nancy

Les lieux de sauvetage de la Meurthe-et-Moselle

École Nationale Professionnelle de Nancy 54000 Nancy
École régionale des cadres de la jeunesse 54000 Nancy
École régionale des cadres de la jeunesse 54510 Art-sur-Meurthe

Les 28 Justes parmi les Nations de la Meurthe-et-Moselle

Germaine Bour  (Pont-à-Mousson) Cécile Hergott  (Pont-à-Mousson) Marguerite Pagès Hugel  (Essey-et-Maizerais)
Charles Bouy  (Nancy) Victor Hergott  (Pont-à-Mousson) François Pinot  (Nancy)
Marcel Courtot  (Nancy) Camille Kleinclauss  (Nancy) Étienne Roch  (Mont-Saint-Martin)
Jean  Dantonel  (Nancy) Georgette  Larchet  (Nancy) Charles Thouron  (Nancy)
François Flageollet  (Essey-lès-Nancy) Paul  Larchet  (Nancy) Émile Thouvenin  (Remenoville)
Marcel Galliot  (Nancy) Roger Ledain  (Pont-à-Mousson) Geneviève Thouvenin  (Remenoville)
Anna Gouy  (Limey-Remenauville) Lucien Louyot  (Pont-à-Mousson) Arthur Varoquaux  (Nancy)
Victor Gouy  (Limey-Remenauville) Camille Marchal  (Bertrichamps) Édouard Vigneron  (Nancy)
Marie-Luce Grosse  (Essey-et-Maizerais) Émile Marchal  (Bertrichamps)
Paul Grosse  (Pont-à-Mousson) Pierre  Marie  (Nancy)

Familles hébergées, cachées ou sauvées de la Meurthe-et-Moselle[Compléter]


Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes hébergées, sauvées ou cachées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, leur date de naissance, les circonstances du sauvetage, si possible.


11 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Bertrichamps
01/03/1944 Famille Weill - Simon, 52 ans, né le 9 mars 1892 à Stotzheim (Bas-Rhin), son épouse Louise, 40 ans, née Keim le 15 juillet 1904 à Stotzheim (Bas-Rhin), et leur fils Roger, 7 ans, né le 4 août 1937 à Stotzheim (Bas-Rhin) est réfugié à Bertrichamps. Arrêté parce que juif le 1er mars 1944, il est déporté sans retour vers Auschwitz par le convoi n° 71. convoi no 71

Blâmont
13/08/1943 Famille Resnick - Ana Bella, 58 ans, née le 24 juin 1885 à Rada en Pologne était mariée à Arié. Ils habitaient à Blamont. Arrêtée parce que juive le 13 août 1943, elle sera déportée sans retour le 28 octobre 1943 de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 61 (1000 déportés, 42 survivants en 1945).
Déportation : 28/10/1943 convoi no 61
JO : Daf-Ed 2205411


14/07/1942 Famille Schiff - Renée, 19 ans, née à Sarrelouis (Allemagne) le 24 mai 1923, est arrêtée parce que juive à Blâmont et déportés sans retour de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 11 du 27 juillet 1942 (27/07/1942 (1 000 déportés, 12 survivants à la Libération).
Déportation : 27/07/1942 convoi no 11
Date d'exécution : 08/09/1942
JO :

Nancy
04/1944 Famille Berr - Ernest, né à Toul (Meurthe-et-Moselle) le 15 septembre 1912, son épouse Léa, née Bernheim à Buenos Aires (Argentine) le 1er mai 1915 et leur fils Alain, né le 27 mai 1942 à Nancy, habitaient 16, rue Christina Prifster. Arrêtés parce que juifs, ils sont déportés sans retour vers Auschwitz par le convoi n° 71 du 13 avril 1944.
Déportation : 13/04/1944 convoi no 71
JO :


1942 Famille Bloch - Gabriel Ferdinand Bloch, né le 26/07/1894 à Colmar, et son épouse Paule née Zimmermann le 25/01/1902 à Metz, habitaient 21 rue de Strasbourg à Nancy avec leur fille Yvette, née le 26/09/1927. Leur fils Claude Roger Bloch, né le 11/12/1924 à Metz, habitait 23 rue Lionnois à Nancy. Yvette, 16 ans, est arrêtée parce que juive en 1942 et déportée sans retour par le convoi n° 16 de Drancy à Auschwitz. Arrêté parce que juif, Claude Roger Bloch, 17 ans, est déporté par le convoi n° 36. Paule, 42 ans, et Gabriel Ferdinand Bloch, 49 ans, seront déportés sans retour à Auschwitz par les convois n° 42 du 06/11/1942 et n° 49 du 02/03/1943. convoi no 16 à 49
JO :

>> Voir les 11 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]

16/03/1941 - Le gauleiter Bürckel, responsable, entre autre, de l'Alsace Lorraine, demande aux Mosellans se reconnaissant Français une déclaration d'option.
08/04/1941 - Départ vers la France des Mosellans se reconnaissant Français.
19/07/1942 - Rafle des Juifs étrangers en Meurthe-et-Moselle. 400 juifs étrangers doivent être raflés. Prévenus par les employés du service des étrangers de la rue de la Visitation, 32 seront arrêtés.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
2 Seife fabrik Bar-le-Duc (Site très complet avec photos sur la Seife fabrik de Bar-le-Duc ainsi que sur les autres casernes d'internement de Bar-le-Duc. Très intéressant et documenté. )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Serge recueilli à Luneville par Marie Lejeune

    Serge, vous avez été recueilli enfant par Marie Lejeune. Elle avait d'autres enfants : François, Jacqueline et Geneviève. Jacqueline est ma grand mère.
    mail : comclaire@free.fr
    [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



 
Meurthe-et-Moselle

Région :
Lorraine
Carte du département

Préfecture :
Nancy

Préfets :
Léon Bosney
(19/02/1935 - 21/09/1940)
Edmond Jean Schmidt
(21/09/1940 - 04/11/1946) Préfet de Meurthe-et-Moselle. En janvier 1942 il est promu préfet de Meurthe-et-Moselle, de la Meuse et des Vosges, sous tutelle de la Feldkommandantur

À lire, à voir…

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite
ACHETER EN LIGNE

Yvette Resnick Weisbecker Yvette Resnick Weisbecker
Mémoire et engagement
ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]
Avertissement Les informations affichées sur le site de l'AJPN sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de notre base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par l'AJPN et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans notre base de données.
* Juste parmi les Nations
| Avertissements | Association AJPN | Soutenir l'AJPN | Missions de l'AJPN | Document de présentation | Rapport moral | Statuts de l'association | Informations légales | Crédit | Remerciements | Contacter l'AJPN |
 
21 visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2014 AJPN tél. Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87